Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juillet 2013 6 06 /07 /juillet /2013 08:34

cheval blanc 1

 

Les réactions à ma récente conférence (près  de 150 auditeurs) sur l’ancienne maison close de Saint-Amand m’ont permis d’évaluer la fragilité des témoignages oraux dans une enquête historique. Peu habitué, en tant que médiéviste, à ce mode de travail en histoire contemporaine, les retours du public m’ont permis de corriger quelques inexactitudes dans mon propos public.
Le débat porte sur l’identité d’une maison, qu’on m’a désignée, lorsque que j’habitais en face, comme l’ancienne maison close officielle de la ville.
Cette bâtisse, de style assez récent, intrigue car elle tranche nettement sur le style du quartier, construit à base de petites maisons de plain-pied et de quelques ateliers et micro-usines. Il manque en plus un numéro, preuve que cette demeure a phagocyté deux parcelles. De bel aspect, avec étage, garage, cave, fenêtres sur cour intérieure, elle semblait toute désignée pour abriter les activités de prostitution, direction et filles soumises comprises. Tout collait parfaitement, sauf son style.
Un premier témoignage direct, d’une de mes voisines âgée, portait sur l’activité de l’établissement à l’arrivée des Américains en 1917. A part quelques anecdotes assez amusantes, cette brave dame ne m’avait rien de dit sur la maison en elle-même.
Plus tard, on me raconte qu’à la fermeture de la maison, un couple, m. et mme B., l’ont racheté et on fait supprimer tous les sanitaires, chaque chambre ayant une pièce d’eau.
Une autre source m’indique se souvenir du témoignage de quelqu’un qui avait visité les lieux après 1946 et qui y avait vu des restes de fresques érotiques dans les pièces, fresques qu’aurait fait effacer le couple.

Le soir de ma conférence, une auditrice se présente pour m’affirmer que la maison actuelle n’était pas l’ancienne maison close, détruite après la guerre, mais un bâtiment construit à son emplacement par les nouveaux propriétaires, m. et mme B.
Dernière pièce versée à l’enquête: je croise un vieux copain, au courant de ma conférence, qui m’affirme que les tuiles de l’ancienne maison de tolérance sont sur le toit de sa ferme, à une trentaine de kms de Saint-Amand. Né bien après 1946, il avait vécu longtemps avec ses grands-parents, qui possédaient une petite maison de ville à quelques numéros du lieu qui nous intéresse. Le couple B. dont le mari avait fait la guerre de 14 avec son grand-père, a bien acheté l’ancien claque, mis en vente à sa fermeture, faisant là une excellente affaire mais, pour respecter la bonne moralité de la société locale, l’a fait raser et disperser tous les matériaux. C’est ainsi qu’il a offert les tuiles à son ex-camarade du front et nouveau voisin. Cela explique le décalage entre l’histoire et le style du bâtiment.

 

cheval-blanc-3

 

Reste maintenant à retrouver des photographies de cette ancienne maison close. Le seul élément exploitable à ma disposition est une ancienne carte postale non datée prise du haut du Petit tertre et qui présente une vue d’ensemble du quartier du canal. L’emplacement de l’ancienne maison de tolérance est bien visible. On distingue deux petites maisons (dont celle qui portait le numéro manquant) et une construction basse perpendiculaire à l’axe de la rue, de facture plus récente, peut-être une extension à l’ancien lieu de débauche.

 

cheval-blanc2

 

Je reste attentif à toute proposition concernant des documents photographiques pouvant représenter la façade de la maison close de Saint-Amand avant sa démolition. Merci de votre aide!

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Trotignon, historien - dans département du Cher
commenter cet article

commentaires

sirius 12/07/2013 07:48


Chaque conférence que j'ai faite m'a permis de corriger et d'enrichir le sujet traité. Toujours un agréable moment d'échange constructif.

Olivier Trotignon, historien 13/07/2013 18:57



Pour vous aussi? C'est intéressant, parce que je n'ai pas beaucoup de retours de confrères qui s'essaient face au public.



Présentation

  • : Histoire et cartes postales anciennes
  • Histoire et cartes postales anciennes
  • : mise en ligne de cartes postales et photos anciennes à caractère historique
  • Contact

Profil

  • Olivier Trotignon, historien
  • Historien médiéviste de formation, je propose une série de photographies anciennes ou contemporaines pouvant être utiles à la connaissances des terroirs et des activités du passé.
  • Historien médiéviste de formation, je propose une série de photographies anciennes ou contemporaines pouvant être utiles à la connaissances des terroirs et des activités du passé.

Conférences

conférence

 

Dans l'objectif de partager avec le grand public une partie du contenu de mes recherches, je propose des animations autour du Moyen-âge et de l'Antiquité sous forme de conférences d'environ 1h30. Ces interventions s'adressent à des auditeurs curieux de l'histoire de leur région et sont accessibles sans formation universitaire ou savante préalable.
Fidèle aux principes de la laïcité, j'ai été accueilli par des associations, comités des fêtes et d'entreprise, mairies, pour des conférences publiques ou privées sur des sujets tels que:
- médecine, saints guérisseurs et miracles au Moyen-âge,
- l'Ordre cistercien en Berry;
- les ordres religieux en Berry au M.A.;
- la femme en Berry au M.A.;
- politique et féodalité en Berry;
- le fait religieux en Berry de la conquête romaine au paleo-christianisme...
Je travaille sur un projet de conférence sur les maisons-closes et la prostitution en Berry avant 1946 (animation prévue pour l'été 2013).
Renseignements, conditions et tarifs sur demande à l'adresse:
Berrymedieval#yahoo.fr (#=@ / pour limiter les spams)
Merci de diffuser cette information à vos contacts!

Recherche

Visites

âne-enfants

 

Ce blog a reçu 13350 visites. Merci de votre soutien!